Visiter les champs de lavande: guide complet

Coucou tout le monde,

Vous avez entendu parler des champs de lavande légendaires de Provence à la télévision, ou les avez vus partout sur Instagram ces dernières années, et vous mourez désormais d’envie d’y aller? Symboles du sud de la France, ces pittoresques fleurs violettes attirent effectivement des visiteurs du monde entier chaque année, même si leurs champs ne sont pas les seuls à admirer en Provence! Laissez moi vous donner tous les conseils dont vous avez besoin pour non seulement les trouver et les explorer de la meilleure façon, mais également découvrir les autres merveilles de cette région française et planifier l’escapade dont vous rêvez!

Prêts à tomber amoureux?

Si vous êtes pressé(e.s), épinglez simplement cet article sur Pinterest pour le retrouver plus tard ! 

Avant toute chose, où se trouvent-ils?

Les champs de lavande sont situés dans 4 départements du Sud de la France (voir la carte ci-dessous), les plus célèbres de tous étant sur le plateau de Valensole, pointé avec le petit coeur sur la carte. Les différentes teintes de celle-ci indiquent la quantité et la densité des champs, le violet le plus foncé désignant par conséquent la plus vaste concentration de lavande.

Donc si Valensole est l’endroit le plus populaire et habituel où se rendre lorsqu’il s’agit de lavandes, c’est simplement car il regroupe les plus grandes étendues de champs. Ceux-ci sont également connus comme les plus beaux de Provence, car certains s’étendent à perte de vue, paraissant parfois sans fin. Les routes D8, allant d’Oraison à Puimoisson, et D6 ou “route de Manosque” en particulier sont celles sur lesquelles vous trouverez ce genre de vues ; elles passent à travers les champs les plus célèbres et se rencontrent toutes deux dans le village de Valensole lui-même.

Vous voyez comme les couleurs changent tout au long de la journée?

Mais ne vous contentez pas seulement des D6 et D8 surpeuplées comme la plupart des touristes ou photographes. Vous pouvez trouver beaucoup d’autres points impressionnants le long de plus petits chemins, qui seront également beaucoup plus tranquilles. La plupart des champs bordent tout simplement la route de toute façon, il vous suffit de conduire à travers la région et de vous arrêter quand vous le souhaitez pour admirer les fleurs d’un peu plus près.

Cependant, n’abîmez pas les champs en le faisant! Restez dans les sentiers, respectez les indications et par dessus tout, ne cueillez pas de brins de lavande vous-même! N’oubliez pas que ces champs sont en premier lieu la propriété des exploitants locaux, et leur principale source de revenu. D’ailleurs, vous pouvez acheter de la lavande auprès des producteurs directement dans les fermes aux alentours des champs. En général, cela vous coûtera entre 2 et 5€. Ainsi vous pourrez avoir un bouquet bien plus joli tout en soutenant les activités locales, et tout le monde y gagne!

Je n’ai eu le temps de visiter que Valensole cette année, car je n’étais en Provence que 48h, mais n’hésitez pas à tester d’autres zones également! Sault par exemple est un autre plateau connu pour sa lavande ; populaire au point même d’avoir une route nommée “chemin de la lavande” vous menant aux plus jolis coins. Cette région étant plus montagneuse, les champs y sont assez différents, plus sauvages et moins entretenus, moins “propres”. Mais j’ai entendu dire qu’ils sont tout aussi beaux! Une autre option enfin, encore moins répandue, est de se rendre en Drôme Provençale. Remplie de lavande également, ce département est pourtant encore un peu secret et caché, vous y serez définitivement beaucoup plus seul (ou presque)!

Quel est le meilleur moment pour y aller?

Si la première (ou unique) raison de votre voyage en Provence est d’admirer les champs de lavande, alors il vous faut être très attentif à la date à laquelle vous y allez. En effet, la pleine floraison ne dure pas très longtemps, et varie également selon la région.

La saison de floraison dans la partie basse, incluant Valensole, s’étend habituellement de mi-juin à mi-juillet, quand a lieu la récolte. Néanmoins, parfois cela peut être un peu décalé, en avance ou en retard, en fonction du climat et des précipitations de l’année. Le moment le plus sûr pour visiter est donc la première semaine de juillet, lorsque la lavande est en général à son apogée, ou du moins déjà en fleur.

Pour les plateaux supérieurs, comme Sault, la saison commence un peu plus tard, et vous pouvez communément admirer les champs fleuris de début juillet jusqu’à début août. Plus l’altitude est élevée, plus la floraison est tardive. Mi-juillet est le moment idéal pour ces lavandes, donc si vous souhaitez explorer plusieurs endroits en Provence, commencez par Valensole dans les premiers jours de juillet, puis roulez jusqu’à Sault et la Drôme Provençale par la suite!

Infos et conseils photo

En termes d’heures, le lever et le coucher du soleil sont les moments parfaits pour les photos. D’abord pour la lumière bien sûr, mais aussi car c’est là que vous pourrez admirer le nuancier complet de la lavande. Du rose rougeoyant au bleu vibrant, avant d’atteindre leur célèbre et magnifique violet à midi, les teintes des champs changent l’une après l’autre dans un spectacle magique. Croyez-moi, ça vaut le coup de se réveiller à 4h du matin pour chasser les meilleurs spots! Vous aurez l’impression de rêver les yeux ouverts. En plus, à cette heure vous ne souffrirez pas de la chaleur, qui, pour rappel, peut être plutôt intense à cette période en Provence!

En revanche, ne vous attendez pas à être seul(e)(s) au lever du soleil : pour une fois, vous ne le serez clairement pas, car beaucoup de photographes viennent très tôt spécialement aussi. Toutefois, pas d’inquiétude, les champs sont suffisamment larges pour contenir tout le monde dans une allée différente et sous des angles différents, de sorte qu’il vous sera facile d’obtenir une photo sans personne.

Au coucher du soleil, visez les champs où vous pouvez voir le soleil apparaître en arrière plan ; sur la D6, ils seront sur votre gauche si vous venez de Manosque, sur la droite si vous arrivez de Valensole. C’est le contraire sur la D8 : du côté gauche lorsque Valensole est derrière vous. Faire un pique-nique à ce moment là est très agréable ; restez simplement en dehors des champs si vous le faites! Ce sera beaucoup plus confortable également pour vous.

De même, essayez d’éviter de déranger les abeilles, occupées à butiner le pollen sur les fleurs toute la journée. D’ailleurs, vous les ennuierez sûrement un peu moins si vous y allez au lever du soleil, avant qu’elles n’aient complètement commencé, ou au coucher du soleil lorsqu’elles terminent. Ce sera aussi plus facile pour vous si jamais vous avez peur des abeilles, même si elles sont vraiment inoffensives. Rappelez-vous, si vous ne les embêtez pas, elles ne vous embêteront pas non plus! Soyez particulièrement prudents si vous avez un drone: évidemment, les abeilles n’aiment pas les drones, donc elles pourraient tenter de l’attaquer, et vous pourriez les blesser. À nouveau, vous avez moins de risques de toucher ces pauvres abeilles si vous utilisez votre drone au lever ou coucher du soleil lorsqu’elles ne sont pas en pleine activité.

Une autre super manière de contempler ces sublimes lavandes depuis le ciel, mais de vos propres yeux cette fois-ci, c’est de faire un tour en montgolfière. Oui, comme vous pouvez le voir sur certaines des photos ci-dessus, plusieurs montgolfières volent effectivement au dessus des champs au lever du soleil! L’expérience complète dure environ 3 ou 4h, et inclut généralement un petit déjeuner typique avec des spécialités locales (avant ou après), le briefing, la préparation du ballon et bien sûr le vol (entre 45min et 1h30 selon la compagnie). Vous trouverez différentes entreprises qui en organisent, principalement dans les villages de Valensole ou Riez. Cela coût entre 190€ et 250€ par personne en fonction de la société avec laquelle vous volez et du jour que vous choisissez. Plus d’informations ici : Aero Provence ou France Montgolfières.

Mais vous pouvez également profiter des montgolfières depuis le sol uniquement, comme je l’ai fait, et en capturer de magnifiques photos! Pour ce faire, roulez jusqu’à Riez et garez-vous là avant de rejoindre les champs de lavande les plus proches à pied, au lever du soleil. Vous pouvez aussi vous approcher un peu plus en voiture mais les chemins ne sont pas évidents. En tout cas, c’est le lieu idéal pour contempler le ciel rempli de montgolfières sur l’horizon violet. Elles ne volent pas tous les jours cependant, en fonction de la demande et du vent. Par exemple, je n’ai pas été très chanceuse, je n’en ai vu que deux ou trois, alors que j’ai entendu qu’il en flottait une bonne douzaine dans les airs une semaine auparavant. S’y rendre pendant le weekend est probablement le moment où vous aurez les plus grandes chances de les voir voler, car davantage de gens réservent pour ces jours là.

Mais qu’en est-il des autres champs?

À part la lavande, c’est en effet la saison de beaucoup d’autres fleurs et cultures dans le sud de la France, qui valent tout autant le détour. Bordant les routes également, une multitude de champs différents emplissent l’air d’un panel de fabuleuses senteurs, et nos yeux de sublimes et vives couleurs.

La première autre star du spectacle qui se déroule en Provence à ce moment de l’année est indubitablement le tournesol. Comme il fleurit à peine une à deux semaines après la lavande, vous aurez probablement la chance d’admirer ces brillants champs couleur soleil à côté de leurs comparses violets! Irréel!

Deuxièmement, vous pourriez aussi trouver quelques champs de coquelicots si vous êtes chanceux. Personnellement je suis arrivée trop tard malheureusement, car les coquelicots fleurissent habituellement jusqu’à la toute fin du mois de juin. Mais vous aurez peut-être davantage de veine ! La plupart des champs se trouvent près de Riez.

Troisièmement, beaucoup de champs de sauge entourent les étendues de lavande. En conduisant sur le plateau, vous en verrez des kilomètres, cultivés aux côtés de la lavande. Et il se trouve que c’est leur odeur qui est la plus forte! Mais attention, rentrer dans un champ de sauge pour faire des photos est plus délicat, étant donné que les chemins ne sont pas tracés comme dans les champs de lavande. Par conséquent, il y a aussi beaucoup plus d’insectes à l’intérieur, donc pensez-y à deux fois si vous avez peur des petites bêtes!

(merci de noter que cette photo n’est pas la mienne)

Enfin, le dernier type de champ que vous pouvez voir, plus “commun” mais tout aussi photogénique, est… le champ de blé bien sûr! Et vous pouvez en fait l’admirer sous deux formes : avant la récolte, lorsque les blés se balancent encore dans le vent dans leur robe dorée, et après récolte, lorsque chaque tête du brin a été cueillie et le corps restant désormais roulé avec les autres dans des meules. Si vous voulez prendre des photos avec ces dernières, soyez prudents, car les racines de blé fraîchement coupées sont plutôt dures dans la terre, et donc douloureuses sous le pied. Vous pourriez vous faire mal si vous portez des chaussures ouvertes comme des sandales! Mais faites attention, avancez doucement et ça ira. Cela vous permettra aussi d’être plus respectueux avec les cultures. N’oubliez pas ici encore qu’elles sont les sources de revenu des locaux!

Les meilleurs spots photo – résumé :

  • La petite maison superstar avec les montagnes en fond (le plus connu, sur la D8 près de Puimoisson “route de Digne”, parfait au lever du soleil) – les coordonnées GPS sont 43.8937511, 6.1161919
  • Lavandes Angelvin (le meilleur au coucher du soleil, sur la D6/Route de Manosque) – les coordonnées GPS sont 43.8235124, 5.9363056
  • Champs de tournesol (idéalement à la lumière du matin ou pendant la golden hour, sur la D6) – les coordonnées GPS sont 43.820179, 5.933046
  • Meules de foin et champs de blé (un peu plus cachés, mais pas besoin d’y aller à une heure précise) – les coordonnées GPS sont 43.840179, 5.964717
  • Champs de lavande avec les montgolfières dans le ciel (près de Riez, uniquement au lever du soleil) – les coordonnées GPS sont 43.8361318, 6.1181744 – à peu près
Sauvegardez cette carte pour plus tard!

Où séjourner?

Mais afin d’explorer tous ces champs, vous devez trouver le bon emplacement où dormir! Je vous recommande de loger à Valensole, Riez ou Oraison, comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessus. Valensole et Riez sont beaucoup plus chers et bondés, puisqu’ils sont les villages les plus centraux, donc si vous n’y trouvez pas d’option convenable, Oraison est également une bonne alternative. Situé à seulement 20 minutes en voiture de la plupart des champs, via des routes directes, c’est un village plus tranquille et moins onéreux. Vous y trouverez aussi plus facilement un hébergement avec une piscine, ce qui n’est pas négligeable étant donné les températures dans cette zone en été! Nous avons séjourné dans un hôtel basique nommé La Grande Bastide, parfaitement localisé, relativement abordable au vu de la région, et avec une piscine. Le parfait compromis selon nous!

S’il y a un seul conseil que je peux vous donner, c’est de RÉSERVER EN AVANCE. La région de Valensole est pleine de mi-juin à mi-juillet, rendant quasi impossible la solution de trouver un endroit où loger au dernier moment. De plus, cela vous fera économiser pas mal d’argent. Par exemple, j’ai réservé cet hôtel en janvier pour début juillet. Nous avons payé notre chambre double 176€ les 2 nuits ; en avril cela avait déjà augmenté à 250€, et en mai c’était complet. Réservez votre logement avec mon lien Booking.com pour profiter de 15€ offerts sur votre séjour! Le double intérêt à utiliser ce lien est que Booking.com propose une option d’annulation gratuite : très pratique quand il faut réserver autant en avance, au cas où vos plans devaient changer.

Transports

S’il y a une chose que vous devez savoir à ce sujet, c’est qu’il n’est pas vraiment possible de profiter de cette partie de la France si vous n’êtes pas “indépendant”, puisque les villages et les champs sont assez loin les uns des autres (d’environ 20/30 minutes jusqu’à plus d’une heure en fonction des endroits). Il y a très peu de transports publics mis en place, nous n’avons d’ailleurs pas croisé un seul bus de tout notre séjour. Il est clairement beaucoup plus facile d’avoir sa propre voiture.

Si vous vivez à l’étranger, il vous faudra d’abord prendre un vol vers la France. Ce sera l’occasion de combiner plusieurs zones et de tout explorer au même moment, en passant par Paris ou bien quelque part dans le sud, plus proche, en atterrissant à Nice, Marseille ou Lyon par exemple. N’hésitez pas à planifier différents endroits, surtout si vous venez de loin! En revanche, si vous vivez en France, ce ne sera sûrement pas nécessaire, surtout que l’avion n’est pas le plus abordable pour se rendre dans le sud.

Dans tous les cas, le moyen le plus simple d’arriver en Provence depuis la plupart des grandes villes françaises dont vous pourriez partir est le train ou la voiture.

Première option: prenez un train de là où vous êtes jusqu’à Aix-en-Provence, et louez une voiture une fois sur place. C’est le moyen le plus direct, le plus rapide, mais souvent le plus cher également, surtout à cette période.

Seconde option: si vous êtes ailleurs en France mais que vous avez déjà une voiture, roulez à travers le pays jusqu’à Valensole directement. Si vous venez de Paris par exemple, cela vous prendra environ 10 heures. Depuis Rennes, où nous vivions au moment de notre escapade, cela nous a pris 15h avec notre voiture, car c’est à l’opposé complet en France. Mais la voiture reste le moins cher, d’autant plus si vous prenez des passagers en covoiturage comme nous l’avons fait, pour partager et limiter les coûts.

C’est à vous de voir! Mais quoique vous décidiez ou puissiez faire, prévoyez définitivement d’avoir une voiture sur place. C’est la manière la plus sûre et la plus facile de se déplacer pour explorer tous ces incroyables champs!

Saviez-vous que la fleur ci-dessus n’est en fait pas de la “lavande” ? En effet, il y a une différence entre deux types de fleurs : la “lavande” et le “lavandin”. Le lavandin est une forme hybride qui pousse entre 200m et 600m au-dessus du niveau de la mer, alors que la lavande ne pousse que bien plus haut, au delà de 800m. La lavande est beaucoup plus onéreuse, car beaucoup plus délicate et donc précieuse, et est utilisée dans les parfums haut de gamme. Le lavandin est produit plus facilement, et vous pouvez le trouver dans tous les produits ménagers par exemple. Les champs à Valensole sont des champs de lavandin!

C’en est tout au sujet des champs de lavande! J’espère vous avoir donné tous les conseils dont vous aviez besoin à propos de ces merveilleuses étendues violettes, qui s’étirent jusqu’à l’horizon et exhalent une fragrance unique. Mais saviez-vous qu’il y a bien plus de choses à voir alentours? La Provence est remplie de merveilles, et une fois votre visite des champs terminée, en général au lever et coucher du soleil, vous avez une journée entière à occuper. Donc pourquoi ne pas explorer les alentours et connaître la région encore mieux? Rendez-vous sur cet article pour tout savoir au sujet des nombreux autres endroits à découvrir dans le Sud de la France!

N’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à m’envoyer un message sur Instagram pour partager votre expérience, me faire un retour ou me poser la moindre question à laquelle je n’aurais pas répondu!

Si vous avez aimé cet article, épinglez-le sur Pinterest pour plus tard ! 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!